• En ce moment je suis en pleine réflexion sur la gestion du comportement et j'essaye de mettre en place, à partir de tout ce que je trouve sur les merveilleux blogs des collègues, un système efficace, motivant et surtout pas trop lourd à gérer. L'écrire m'aidera peut-être à y voir plus clair :

    Voici donc ce sur quoi je me suis arrêtée pour le moment:

    1) Les règles de vie. 

    Élaborées avec les élèves et que vous pourrez trouver ICI.

    Elles sont rappelées dès qu'il y a manquement à l'une d'entre elles (donc très très régulièrement arf ).

    2) Le lion du comportement: système de comportement à la journée.

    Pour faire rapide, chaque fois qu'un élève enfreint une des règles de vie, son prénom est écrit au tableau, au bout de 2 avertissements supplémentaires ( 2 barres à côtés de son prénom ), il passe dans la couleur orange et au bout de 5 barres, il passe dans la couleur rouge. Chaque soir, les enfants colorient donc l'empreinte du lion de sa couleur représentant sa journée.

    Mode d'emploi pour les parents:                   L'empreinte à colorier chaque soir:

    Gestion du comportement

     

     

    Gestion du comportement

     

     

     

     

     

     

     

     

    3) Les jokers ou privilèges: les récompenses

    Il me faut aussi un système plus motivant, qui privilégie les récompenses plutôt que les sanctions afin de motiver un peu les troupes.

    C'est alors que je suis tombée sur le carton Bravo chez " Ma classe à Moâ " qui permet de récompenser toutes les bonnes initiatives, les efforts, les bons comportements. Lorsque le carton Bravo est rempli, les élèves peuvent tirer au sort un joker.

    4) Les bestioles: comportement sur un court moment de la journée.

    Gestion du comportement

    Je vous laisse découvrir ces trop mignonnes petites créatures sur le blog de Dix mois et de Maitresse Ecline dont je reprendrai le fonctionnement du loto.

     

    Le principe: dès qu'une activité nécessite le silence, on dispose ces petites créatures sur le bureau des élèves. Le but pour eux: respecter le silence afin de conserver leur bebette. S'ils parviennent à la conserver à la fin du temps de silence imparti, ils inscrivent leur prénom sur le carton du loto et dès que le carton est rempli, on tire au sort pour remporter un privilège. 

     

    Voilà je pense avoir trouvé un système qui me correspond et qui correspond à ma classe ! Je remercie donc les collègues blogueurs pour toutes ces idées!!

     

     


    4 commentaires
  • Voici les 4 règles de vie que l'on a élaborées avec les élèves en ce début d'année:

        1) Je chuchote pour m'adresser à mes camarades.

        2) Je lève la main pour demander la parole.

        3) Je travaille du mieux que je peux.

        4) Je me tais et j'écoute la maîtresse lorsqu'elle demande le silence.

    Chaque fois qu'un (ou des) élève ne respecte pas une de ses règles, je dis par exemple "règle N°3" et l'élève énonce alors la règle enfreinte.

    S'il advient qu'un élève enfreint à plusieurs reprises une ou plusieurs de ces règles au cours de la journée, il peut avoir pour punition de recopier la ou les règles enfreintes ; même si je préfère toujours privilégier le système par récompense que par punition.

     

    Précisions:

    - Il se peut que d'autres règles se rajoutent au cours de l'année.

    - Sur l'affichage, je laisse un espace blanc pour que les élèves illustrent la règle en question.


    votre commentaire
  • Préparations de l'année de brigade Cette année je serai donc brigade (remplacements longs) ...

    Au départ j'ai un peu paniqué en me disant qu'il fallait que je prépare un peu dans chaque cycle et puis finalement après réflexion, j'ai décidé d'économiser de l'énergie et d'éviter au maximum de travailler dans le vide. Je me voyais déjà avoir préparé pleins d'ateliers pour la maternelle pour finalement passer mon année en CM2 .... arf

     

    Donc peu pas de préparation mais par contre je lis beaucoup de choses (sur la maternelle que j’appréhende entre autres) histoire de savoir ce qu'il se fait un peu partout.

    Et puis j'espère qu'ils m'appelleront juste un ou deux jour avant la rentrée histoire de pouvoir préparer au moins la journée de rentrée.

    Après, je pense j'espère qu'on sera en contact avec l'enseignant remplacé pour qu'il nous dise ce qu'il avait prévu...

    La seule chose que j'ai donc préparé pour le moment c'est ma trousse ET mon classeur de remplaçante que j'ai piqué chez Classeur d'école parce que je le trouve magnifique et très complet. Vous le trouverez ICI.

    Brigades ou anciens brigades qui passez par là, comment préparez-vous votre rentrée quand vous ne connaissez pas votre remplacement à l'avance ?

    Que puis-je préparer d'autres qui ne sera pas perdu ?


    15 commentaires
  • Lorsque le travail fourni est de qualité où lorsqu'un gros effort a été fourni dans le cahier du jour, je récompense les élèves soit par l'intermédiaire:

    Les récompenses

     

    - d'un tampon (cliquez sur l'image pour découvrir tous les tampons disponibles)

    -soit par des petits stickers qu'ils choisissent et qu'ils collent dans la marge à côté de l'exercice réussi.Les récompenses

     

     

    Les élèves sont ainsi très motivés pour réussir les exercices et s'appliquent! Succès garanti !

    Astuce: introduire d'abord les tampons et ensuite les stickers, ou l'inverse, afin que les élèves ne se lassent pas :)


    votre commentaire
  • En début d'année je fonctionnais de manière traditionnelle, c'est-à-dire que j'étais en position frontale au moment des leçons. Ayant eu une classe particulièrement "gigotante" et dont la capacité d'écoute était très limitée, ma super tutrice m'a conseillé le fonctionnement en ateliers! Et là changement total!! Du coup j'ai adopté ce mode de fonctionnement jusqu'à la fin de l'année!

    Le fonctionnement :

    -Ce fonctionnement implique d'abord une modification des tables des élèves. J'ai constitué des groupes de tables hétérogènes en essayant de mettre chaque fois 1 très bon élève dans chaque groupe et un plus faible.

    Visuellement, voilà ce que ça donne:

    Les ateliers

    -Il faut ensuite donner un numéro (ou un nom) pour chaque groupe de table.

    -J'ai fixé les ateliers sur deux jours (cf. EDT): le mardi et le jeudi, ce qui me permettait souvent de faire la notion de découverte en EDL le lundi et de proposer des exercices d'entrainement au cours des ateliers.

    -Il suffit donc ensuite de choisir 4 domaines organisés de la façon suivante: un atelier qui sera dirigé par l'enseignante et les 3 autres qui seront en autonomie sur un travail d'entrainement d'une notion déjà vue.

    Un exemple concret

    1-Atelier dirigé: découverte et manipulation de l'équerre. Car je sais que la première utilisation de l'équerre n'est pas évidente et que beaucoup d'élèves auront besoin de moi. Autre atelier dirigé possible: la découverte du dictionnaire (surtout quand on a que 10 dictionnaires dans la classe)

    2-Atelier en autonomie: rallye lecture.

    3-Atelier en autonomie: exercices d'entrainements en EDL sur la notion du lundi.

    4-Atelier en autonomie: Exercice de réinvestissement d'une autre notion en EDL ou maths découverte plus tôt dans l'année.

    Précisions:

    -Il est préférable de désigner un "responsable d'atelier" au sein de chaque groupe, qui peut faire partie des "responsabilités" ou "métiers". Le responsable est le garant des consignes. Il montre à l'enseignant, avant de lancer les ateliers, qu'il a bien compris tout ce qu'il faut faire pour être capable ensuite d'aider ses camarades.

    -Bien préciser aux élèves que pendant la durée des ateliers (environ 30 à 45 minutes) vous (l'enseignante) n'êtes plus disponible pour les élèves qui sont en autonomie. Vous vous consacrez entièrement au groupe que vous avez.

    Les avantages de ce mode de fonctionnement :

    -Les élèves gagnent énormément en autonomie: l'enseignante n'étant plus disponible, il faut bien se débrouiller par soi-même.

    -Ça développe le tutorat. Les responsables d'ateliers se plaisent à aider leurs camarades.

    -Ça crée des liens. En mode traditionnel, il est fréquent que l'on s'adresse toujours aux mêmes élèves qui en ont besoin et que l'on ne s'adresse très peu, voire pas, aux très bons élèves. Avec les ateliers, on est certain de s'être adressé à tous les élèves, d'avoir répondu à leur besoin et les élèves adorent passer du temps avec leur maitresse...

     


    3 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique